Place Flagey

Observer un territoire et simultanément projeter sur ce territoire. L’un révèle l’autre et l’autre, l’un.

A l’action d’observer un morceau de territoire spécifique en relation avec une transformation paysagère plus étendue (Forêt de Soignes- Bois de la Cambre - Etangs d’Ixelles - Flagey - Malibran), de percevoir la vie et les pulsations d’un quartier, d’identifier les problématiques de terrain et les enjeux économiques, se superpose le parcours en tout sens du projet et la nécessité de vivre chaque endroit comme schèmes d’utilisation, de coexistence et de connivence. Il s’agit de penser en termes de champ de relations et d’ « éditer » la forme de ce champ.

Il résulte, de l’application de cette double activité sur ce lieu spécifique, la mise en place d’un espace simultanément vide et construit.

Le vide, partiellement défini par les éléments construits du projet, reste disponible à toutes activités individuelles et/ou collectives, prévisibles ou imprévisibles.

Surélevée, construite sur la place bien que partiellement dissocié de celle-ci, une zone de jeux et d’activités a priori inadaptées au lieu trouve sa place et devient le signe tangible et indispensable de la continuité d’un engagement citoyen des partenaires de l’Espace Digue. Une tranche de vie du quartier s’expose.

Une politique de communication volontariste et un processus d’accompagnement participatif sont adoptés afin de permettre non pas de fixer la forme du projet mais d’énoncer les valeurs, souhaits et intérêts partagés entre tous les participants.

Ni effet de style, ni design paysager. L’espace construit est le sujet et non l’objet de l’intervention.
Lieu:
Ixelles
Maître d'ouvrage:
Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale
Statut:
Non réalisé
Type de marché:
Appel d'offres restreint
Date:
2005
Coût:
7.000.000,00 € htva
Architecte(s) associé(s):
L'Escaut s.p.r.l.
Ingénieur Stabilité:
TPF
Ingénieurs techniques spéciales:
TPF
Consultant(s):
Landinzicht
Crédits photos/images:
Jacques Breuer (photos maquette)